L'île - L'infocentre littéraire des écrivains québécois

L'île - L'infocentre littéraire des écrivains québécois

Scarpulla, MattiaAgrandissement

Scarpulla, Mattia

Genre(s) littéraire(s) :
Poésie

Notice biographique

 Mattia Scarpulla est né en Italie (1980), a vécu douze ans en France et réside aujourd'hui à Québec. 
En 2010, il obtient le grade de Ph.D Arts, spécialité danse, à l'université de Nice et à l'université de Torino avec la thèse Identification Étrangères.... Le spectateur et l'étranger, à partir d'une analyse des chorégraphies Ce dont nous sommes faits et Incarnat de Lia Rodrigues. Il a collaboré avec différents artistes et compagnies de théâtre et de danse comme préparateur physique, assistant et dramaturge. Il a créé  l'association L'Étrangère  et mis en scène ses textes au Théâtre La Chapelle Saint-Louis de Rouen dans la chorégraphie Un amour-un amore, autour de la mémoire des années de Plomb en Italie. 
En travaillant comme chercheur à la médiathèque du Centre national de la danse, il découvre les archives, qui deviennent une passion. Il suit alors une formation de 2e cycle à l'université de Picardie en Métiers des Archives et Technologies Appliquées.
En 2012, il obtient une bourse de post-doctorat de l'AUF - Agence de la Francophonie Universitaire et il collabore avec le milieu universitaire et théâtral de la ville de Cluj-Napoca, Roumanie. 
Depuis 2013 il réside à Québec, où il continue ses activités en danse, archives et recherche, tout en se consacrant principalement à la création littéraire. En 2015, il coordonne le projet de recherche et création Les Gestes des archivistes. Dans ce cadre, il créera les performances littéraires Le choix de mes passés et Les gestes de nos mémoires.
 
Ses différentes expériences nourrissent un projet qui a en son centre l'écriture. Sous la forme du poème ou de l'article universitaire, de la dramaturgie ou de la nouvelle, Mattia Scarpulla vit le langage écrit comme une sorte de magie, par la réécriture lente et patiente des phrases et des paragraphes et par le juste choix des mots. Il est fasciné par le rapport intime et social avec la trace historique et les archives, par les identités de l'étranger dans les communautés et par les mythologies du voyage. 
 
De 1999 à 2006, il publie en italien des poèmes et des courtes proses dans différentes revues et anthologies. En 2002, ses poésies Normandia : Terra ; Acqua ; La donna in mezzo sont sélectionnées parmi les finalistes du Prix International de Sestri Levante et gagnent la médaille d'argent. 
En 2014, le poème Miriam gagne le 2e prix de la critique au concours Liberiamoci con le parole, organisé par l'Associazione DoppioVolo, et il est publié dans l'anthologie des primés, éditions La stella cadente (Roma).
 
À partir de 2004, il commence à écrire en français et participe à des publications universitaires. Parmi ses 30 articles publiés dans des livres scientifiques : « La mémoire performative. Considérations sur les traces de la danse et sur les dispositifs de capture des mouvements », Cahier 2 Archives et Création, sous la direction d'Yvon Lemay ; « Une dramaturgie de traces. L'adaptation en danse contemporaine », Dramatica ; « Archiver l'actualité de la danse. Le choix de «faire trace» des chorégraphes contemporains», Télémaque. Archiver et interpréter les témoignages autobiographiques ; « Citations littéraires et traces populaires, identités brésiliennes. Une analyse des chorégraphies de Lia Rodrigues », La citation dans le théâtre contemporain.
 
Progressivement, Mattia Scarpulla passe de l'italien au français aussi dans la création littéraire. Il publie des poèmes et nouvelles dans différentes revues. Actuellement, il travaille à son premier roman Errance, et à un deuxième recueil de poèmes en langue française La colère des sentiments.

Dans le cadre du programme Première Ovation 2015, Mattia Scarpulla reçoit le soutien pour le projet de recueil de nouvelles Dans l'attente de ton appel (ou les mille et une nuits), en dialogue avec l'écrivaine Mélissa Verreault, qui agit comme mentor. Sa nouvelle La plage fait partie des six textes gagnants du concours Vertiges de la maison d'édition Dub à Paris, qui qui a regroupé ces nouvelles dans une publication collective en 2015.      
 
» Lire la suite

Classé par :
Titre Date de publication

Oeuvres

  • col fiato (2005)

    Mattia Scarpulla, col fiato - poésies, San Cesario di Lecce : Manni Editori, 2005, 86 p.
    ISBN : 88-8176-684-1
  • Journal des traces (2011)

    Mattia Scarpulla, Journal des traces - poésies, Paris : L'Harmattan, 2011, 50 p.
    ISBN : 978-2-296-56265-3
  • La plage (2015)

    Collectif, La plage - dans Vertiges, recueil de nouvelles, Paris : DuB éditions, 2015, 150 pages, 11,5x21 cm.
    ISBN : 978-2-35371-885-6
Design Web = Egzakt Dernière mise à jour : 27 mars 2017